mercredi 8 avril 2015

Le Bruit et le Silence

   J'ai tendance à croire que la fabuleuse universalité d'Yves Saint Laurent vient d'une disposition religieuse à acceuillir le réel, qu'il soit celui que les hommes ont bâti, celui des temples du Nil, ou qu'il soit celui qu'ils n'ont pas bâti, celui de la forêt de Telemark, celui des fonds des mers ou celui des pommiers en fleur. Lui, Yves Saint Laurent, il ne fait pas de différence essentielle entre les choses bâties par les hommes et celles bâties par les dieux. Au contraire de les sérier, lui les met ensemble, il les rassemble. Par exemple une robe et un désert, il les met ensemble. Il fait une robe, il met une femme dans cette robe et le tout il le met au milieu des sables du désert. Il se produit l'éclatement d'une évidence éblouissante comme si le désert avait attendu la robe. Et que cette robe-ci était bien celle qu'il fallait au désert.

Marguerite Duras Le Monde Extérieur

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire