mardi 23 avril 2019

   " Dans le monde renversé et délirant du néolibéralisme fascistoïde, les offenses en mots ont plus de réalité que les offenses aux corps. Des mains sont arrachées, des yeux éclatés, des vies brisées et cependant personne n’a encore traité de « vermines » Macron, Castaner et Nunes qui donnent les ordres. Doublement vermines dirait-on si l’on allait par-là, qui, dans des scènes proprement dystopiques, se rendent dans les écoles pour expliquer aux enfants qu’on ne tire qu’au torse et aux bras – pendant qu’ils laissent viser les têtes."

Frédéric Lordon

mardi 16 avril 2019

Notre-Dame



"Dès que quelque chose s'écroule, il se trouve toujours un con pour jouer du violoncelle"

Smack

mercredi 10 avril 2019

   Ceux qui peuvent se vanter d'avoir su déjouer une manoeuvre de Talleyrand ne sont pas légion. Louis XVIII est de ceux-là. Après Waterloo, le roi a l'intention de revenir le plus vite possible à Paris. Talleyrand veut conserver la mainmise politique et l'en dissuade ...

 

   Guidé par un instinct très supérieur aux raisonnements de Talleyrand, Louis XVIII était ardemment déterminé à rentrer à Paris le plus tôt possible, d'une façon ou d'une autre. Il fit sentir à son ministre que le conseil n'était pas de son goût. Talleyrand essaya de l'intimidation : 

- "Si Votre Majesté persistait dans ses projets, il me serait impossible de continuer à diriger ses affaires et je demanderais la permission d'aller aux eaux de Carlsbad."

- "Ces eaux sont excellentes, dit tranquillement le roi ; elles vous feront du bien. Vous nous donnerez de vos nouvelles."

Et il regagna sa voiture accompagné jusqu'au bas du perron par le prince de Talleyrand ébahi, muet, étouffant de colère.

 

1815 La seconde abdication par Henri Houssaye 

 

lundi 1 avril 2019

" Spéculer sur l'avenir du macronisme, c'est spéculer sur l'avenir des techniques répressives: jusqu'où est-il prêt à aller ? "

Emmanuel Todd

 

" Entre deux cons je suis toujours du coté de celui qui est communiste "

Reiser