mercredi 25 juillet 2018



(...) Or, l'amour est une catastrophe imprévisible. Jamais on ne l'attend ni on ne le voit arriver. Il peut s'abattre sur nous après les pires épreuves. Il est comme les fleurs qui poussent dans les ruines. Il peut même éclore chez un couple qui ne cherchait en se mariant qu'une protection contre l'amour.(...) Un auteur a écrit une phrase que les mariés devraient sérieusement méditer : "Il faut profiter de la guerre, car la paix sera trop longue." En effet, elle sera longue comme l'interminable nuit qui suit notre disparition, longue comme l'oubli, longue comme une vie sans chagrin d'amour.

Marcela Iacub

mercredi 18 juillet 2018

Aaa

Dessin de Mel Nelson
  C'est l'été, saison parfois synonyme de détente au bord d'une rivière, d'une piscine ou d'un océan. Endroits rêvés pour écouter les chansons rassemblées au sein d' "Aaa", ma nouvelle livraison sonore. Vous allez y danser le twist avec Pascale Ogier, vous faire la belle avec Albertine Sarrazin ou prendre le train de minuit avec Billie Holyday. De quoi vous occuper pendant vos congés. A un moment, vous allez y entendre une mini-symphonie riquiqui intitulée "À quelques encablures de l’interdiction ferme, radicale, définitive, de vivre dans un but non lucratif". J'ai piqué cette phrase à mon camarade Cyril C.Sarot. Je lui ai également emprunté une chanson "Y'a du boulot" présente dans son premier recueil "A c'qu'i' paraît". Vous allez aussi entendre les voix de Mel Nelson - qui m'a offert la très belle pochette - et de Lili Piroche sur deux anciens titres que j'ai réorchestré pour l'occasion "Little wings" et "Billie". Bref, vous allez avoir la chance d'être en très bonne compagnie. En ces temps de national-libéralisme, ce n'est pas si fréquent.