mardi 13 décembre 2016

Leaderprice : le clip

  


    Ça faisait longtemps que je voulais  écrire une chanson sur Coluche. Un truc triste pour les trente ans de son gaufrage-suicide en juin 86. C'était en pleine coupe du monde de foot et je venais de foirer en beauté ma 1ère année de Droit. J'étais en train de regarder la téloche dans la cave de mes parents. La cave, c'était le seul endroit où je pouvais mater la téloche en fumant. Accessoirement, c'était aussi le studio d'enregistrement de mes premières chansons garanties Casio. J'entends encore ma mère m'annoncer: "Coluche est mort !". J'ai du lui répondre un truc genre: "Arrête de déconner !". Quoi dire d'autre ? Depuis l'automne précédent, son mariage foireux avec Le Luron et son travail d'intérêt général aux restos du coeur ne me faisaient plus rire mais je l'aimais toujours. Le mois suivant, je voyais la Méditerranée pour la première fois. Dans un camping de Valras, je bougeais mon boule sur "C'est l'amour à la plage aou tcha tcha tcha..." . Je n'aurai jamais eu l'idée d'un clip si Thibaud et Mathilde ne me l'avait pas gentiment proposé. Du coup, nous sommes parti déambulé un après-midi et un début de soirée dans l'hiver clermontois. Y'a une belle lumière, je trouve. On a pas croisé la patrouille de bidasses en gilets pare-balles, dommage. Ça aurait mis une petite touche actuelle.


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire