mardi 13 décembre 2016

Leaderprice : le clip

  


    Ça faisait longtemps que je voulais  écrire une chanson sur Coluche. Un truc triste pour les trente ans de son gaufrage-suicide en juin 86. C'était en pleine coupe du monde de foot et je venais de foirer en beauté ma 1ère année de Droit. J'étais en train de regarder la téloche dans la cave de mes parents. La cave, c'était le seul endroit où je pouvais mater la téloche en fumant. Accessoirement, c'était aussi le studio d'enregistrement de mes premières chansons garanties Casio. J'entends encore ma mère m'annoncer: "Coluche est mort !". J'ai du lui répondre un truc genre: "Arrête de déconner !". Quoi dire d'autre ? Depuis l'automne précédent, son mariage foireux avec Le Luron et son travail d'intérêt général aux restos du coeur ne me faisaient plus rire mais je l'aimais toujours. Le mois suivant, je voyais la Méditerranée pour la première fois. Dans un camping de Valras, je bougeais mon boule sur "C'est l'amour à la plage aou tcha tcha tcha..." . Je n'aurai jamais eu l'idée d'un clip si Thibaud et Mathilde ne me l'avait pas gentiment proposé. Du coup, nous sommes parti déambulé un après-midi et un début de soirée dans l'hiver clermontois. Y'a une belle lumière, je trouve. On a pas croisé la patrouille de bidasses en gilets pare-balles, dommage. Ça aurait mis une petite touche actuelle.


dimanche 27 novembre 2016

Pourquoi pas moi ?



    Stella a treize ans lorsqu'elle écrit et compose "Pourquoi pas moi ?", un twist tonique et ironique qui se moque des vedettes yéyé. Elle saupoudre les sixties de joyeux 45 tours avant de rejoindre le groupe Magma dans les années soixante-dix.

mardi 8 novembre 2016

Tempest



Un clip rigolo de Kate la tempête, rappeuse anglaise qui vient de sortir un nouvel album : « Let Them Eat Chaos ».

lundi 24 octobre 2016

Dix chansons pour s'attendrir et danser




Est-ce que tu te souviens de moi ?
Est-ce que tu te souviens de moi ?
J’étais assis derrière toi
je regardais ta nuque
Je regardais ta nuque
Te rappelles-tu les cours de maths ?
Je me souviens seulement de toi
Je me souviens seulement de toi
Les cheveux sur ta nuque
Les cheveux sur ta nuque
Les cheveux sur ta nuque

jeudi 13 octobre 2016

Laureth Sulfate en concert le 19 au Chapelier Toqué avec Regis et Lise Turner et le 22 à l'Hôtel avec Lovataraxxx, Cavophone et JC Tergal Loser Crust Band



Une occasion de nous entendre improviser avec La Wijb' à l'Hôtel des Vils. Avant cette date Doors et déja historique nous jouerons au Chapelier Toqué en compagnie de Regis et de Lise Turner.

mardi 11 octobre 2016

C'est tipar mon souye-souye !

    Samedi dernier, j'ai participé au festival "A la rue". Le principe est simple: vous vous pointez entre dix heures et dix sept heures Place de la Victoire, vous écrivez un texte, vous becquetez un morceau de gâteau et ensuite on vous lis votre texte ou on vous le chante ! Emotions, grand frisson, big bisoux... le tout concocté par l'association ECRITS : http://www.association-ecrits.fr/AteliersEcriture.php
    Pendant ces huit heures d'écriture passées à la vitesse de la lumière, de très chouettes textes ont  égayé mon Yamaha et mes cordes vocales. Je regrette de ne pas en avoir photocopié certains qui auraient pu trouver place sur le prochain Elvis Leaderprice. En ce moment je serai plutôt en panne d'inspiration. Je n'ai même pas encore démarré la nouvelle que je projette d'écrire sur le chanteur Jackie Wilson. Il est vrai que je viens à peine de terminer "La Nuit des Césars" et qu'il est nécessaire de refaire le plein. On a pas tout les quatre matins des histoires intéressantes à mettre en musique et je n'ai ni la facilité ni le savoir-faire de Booba. Par contre je n'arrête pas de produire des notes. Mais dès qu'il s'agit de mettre des paroles dessus, bernique ! Allez, on s'en fout car vendredi prochain je serai à Montbéliard avec les Kokomo's dans le cadre de la tournée des bars de la ville organisée par les Productions de l'Impossible.  Pas besoin de textes intelligibles pour la circonstance! Place au yaourt et au punkabilly! C'est tipar mon souye-souye !!!




vendredi 29 juillet 2016

les français prêts à renoncer à des libertés



   " La surveillance de masse permet de bien repérer ceux qui sortent du lot : les journalistes qui enquêtent trop, les activistes qui posent trop de questions ou les représentants d’organisations ou de communautés considérées comme potentiellement subversives. Et c’est là finalement qu’on trouve le vrai problème de la surveillance de masse, et en cela elle rejoint le quadrillage des quartiers populaires : il s’agit de savoir avant tout le monde qui fait quoi, d’intimider, de limiter la parole politique contestataire et donc finalement de ronger peu à peu les principes démocratiques qui fondent l’Etat de droit. C’est donc la construction d’un Etat qui conserve les apparences démocratiques pour le plus grand nombre, mais qui devient de plus en plus autoritaire vis à vis de minorités clairement définies."

Entretien avec Francesco Ragazzi  21 Novembre 2015

jeudi 23 juin 2016

Bad Moon Rising


Jouer de la contrebasse sur du rockabilly chanté en yaourt, ce n'est pas de tout repos. Il fallait quand même que tu te farcisses mes quatre étages. Je me souviens que le premier soir où je t'ai entendu jouer, j'ai eu l'impression de me retrouver face à une antique machine à trier le bon grain de l'ivraie. Le rythme allait tellement vite. Quand je dis antique machine, je ne reste qu'au premier niveau de perception. Car rapidement, ces palpitations devenaient incroyablement vivantes. 
Après avoir mis au point un tour de chant, notre trio s'est donc mis à jouer du rockabilly en yaourt, comme le faisait autrefois les groupes de rock débutants qui ne connaissaient pas ou très mal l'anglais. On composait nos propres tubes mais on reprenait quelques classiques aussi. Dont une chouette version cold wave de "Mystery Train" et, sur la toute fin, une reprise étrangement prémonitoire  de "Bad Moon Rising"...

vendredi 15 avril 2016

La Nuit des Césars

    Et Oui ! Le Leaderprice nouveau est désormais disponible chez le chanteur lui-même. Après "Vigiles et Clientèle" et "Tschüß", la maison est fière de vous présenter son dernier-né : "La Nuit des Césars". Un recueil de 9 chansons nouvelles dont voici les titres :


    Pour l'écouter, rien de plus simple : il suffit de venir boire un café à la maison avec une clé USB ou un Cd vierge. J'ai commencé d'écrire et d'enregistrer les premières chansons dans l'été et j'ai fini le mixage la semaine dernière. Soit grosso-modo neuf mois de conception à un rythme tranquille mais quasi quotidien. Les paroles et les musiques sont de moi, excepté pour "Théâtre Nô" qui est un texte écrit et dit par Noémie. Autre collaboration sur "Lords", le seul titre en anglais de l'album pour lequel Mel Nelson est venue poser sa voix. L'ambiance du disque est mélancolique sans être triste comme un songe éveillé entre hier et aujourd'hui, amen. La pochette est un portrait de Pascale Ogier tiré du film "Ghost Dance", une actrice qui faisait craquer mes copines new-wave vers 84/85.
  Si vous voulez mon avis, voilà encore un sacré bon disque d'elvis leaderprice, de plus il est gratuit et offert avec le kawa et des gaufrettes.

vendredi 8 avril 2016

Rocking Time

Sapé comme jamais...
La Bête Humaine
Ma prof de Maths et ma prof de Biolo


mardi 1 mars 2016

Myriam Al Khomri

  En 1992, c'était le référendum de Maastricht pour faire accepter l'Euro. Mais les gens n'en voulaient pas malgré la propagande massive de tous les principaux médias en sa faveur. Aussi, pour que ça passe quand même, Mitterrand a trouvé le truc : il s'est fait opérer de la prostate pile une semaine avant le référendum afin de se faire plaindre. Ce pauvre Mitterrand qui est à l'hôpital, quand même, on peut bien aller voter "Oui" à son référendum, se sont dit quelques âmes sensibles. Ça a marché. L'Euro a été approuvé. De justesse, mais approuvé quand même. Et depuis, c'est la merde !
 
Aujourd'hui, c'est de la contre-réforme signée par Myriam al-Khomri que nous ne voulons pas. Aussi, en digne fille spirituelle de François Mitterrand, la Myriam nous refait le coup de l'hôpital. Parait-il qu'à cause de nous, comme nous ne voulons pas de sa réforme scélérate, elle en est tombée malade, et ce, au point de devoir être hospitalisée !
 
Le message subliminal de la télé, aujourd'hui, c'est donc que des dizaines de millions de travailleurs doivent se sacrifier, en acceptant la destruction du droit du travail, afin que cette pauvre Myriam sorte le plus vite possible de l'hôpital !
 
    Bien à vous,
    do
    http://mai68.org/spip