lundi 12 octobre 2015

l'économie vue par un américain

L’économie n’est rien d’autre qu’une prise d’otages, dans laquelle la majorité de la population est violemment asservie par une petite minorité. Dès que l’accumulation du profit est remise en cause, que ce soit par des facteurs contingents (par exemple, la pauvreté d’une zone géographique) ou intentionnels (comme la résistance d’une population), ceux qui détiennent le pouvoir (les plus riches) commencent à tuer les otages.
C’est précisément ce qui est advenu au cours de la restructuration économique des cinquante dernières années. Certaines régions qui résistaient à la baisse des salaires, au démantèlement des services sociaux, à l’exportation ou à la mécanisation des emplois et à la privatisation des services publics ont été littéralement sacrifiées. Le paysage américain contemporain se trouve ainsi jonché de cadavres : Détroit et Flint (Michigan), Camden (New-Jersey), Athens (Ohio), Jackson (Mississippi), les villes minières de l’Ouest de la Virginie et le Nord du Nevada.

Phil A. Neel  "Why Riot"

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire