lundi 20 avril 2015

Rock'n'roll

    " Personne ne demande qu'on détruise la Coopé, mais qu'elle fasse son boulot!  
      Son boulot, oui, ce qui n'a rien à voir avec les fantasmes de puissance des gens qui tournent autour ou dedans, et malheureusement, on les entend partout tout le temps, et on s'en fatigue et on somnole un peu parce que ces discours sont emmerdants et puis un jour, on se réveille en sursaut et on dit carrément : on s'en fout d'être des stars, on s'en fout d'en faire notre métier, on s'en fout de maîtriser le sujet et toute la technologie ; on joue là où les gens ont besoin que quelqu'un joue, pas dans les salles où, au contraire, on doit convoquer le public ; on ne joue pas parce qu'on a quelque chose d'extraordinaire à dire, mais parce qu'il faut que quelqu'un s'y colle, et aussi parce que c'est agréable ; c'est agréable aussi de boire, de fumer, de se mettre hors de soi tant pis si le prix à payer est de se prendre une baffe - généralement ça n'arrive pas. On déteste ces discours qui disent : il faut du temps, il faut du travail, il faut du capital, il faut de la maîtrise, il y a des grands et il y a des petits. Peut-être qu'il y a tout ça, sans doute, il y a tout ça, mais ce qui ne va pas, c'est que ces discours servent surtout à dire : vous avez besoin de nous. ça c'est faux."

Colas Grollemund  La Dispute avec la Coopé

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire