lundi 25 juin 2012

Daphni, toujours en vie...

Daphni Leef et quatre vingts opposants au gouvernement Netanyaou ont été molestés Boulevard Rothschild par la police de Tel-Aviv...

    Tout commence l'été dernier lorsque Daphni, expulsée de son appartement, ne peut pas se reloger vu que les loyers ont plus que quintuplés en l'espace de deux ou trois ans. Cette jeune vidéaste lance alors un mouvement de protestation contre la politique libérale de Netanyaou. Au fil des jours, plus de quatre cents milles personnes la rejoignent dans les rues de Tel-Aviv puis occupent les artères chics de la capitale israélienne. Ces nouveaux communards mettent le doigt là où ça fait mal : si les écoles religieuses, les gros proprios et les colons continuent de bénéficier de confortables subventions, il n'en est pas de même pour le populo ordinaire. Un tantinet débordé par l'ampleur du mouvement, le gouvernement met en place une "commission en faveur du logement social". Bref, autant pisser dans un violon. Du coup, Daphni Leef et ses camarades replantent les tentes en ce début d'été 2012 dans les beaux quartiers. Mais cette fois ci, la police vient de débouler en force et Daphni a eu un bras cassé par les flics...

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire