mardi 11 octobre 2011

La société du spectacle baisse en qualité

Comme vous le savez, Steve Jobs est mort. Il avait le même prénom que l'homme qui valait trois milliards et son nom voulait dire "boulots" en anglais...

  Hier j'attendais dans la file emberlificotée qui vous mène devant les caissières de la FNAC. Je sifflotais "I almost lost my mind", une de ces merveilleuses chansons d'Eddie Cochran tout en triturant un jack adaptateur 3.5/ 6.3, motif de ma venue dans ce lieu où toute vie semble avoir été aspirée par un Hoover géant sans sac. Soudain, mon attention fut attirée par un panneau publicitaire d'où jaillit un portrait en noir et blanc de Steve Jobs, le gars bricoleur qu'est mort du cancer. Deux, trois secondes de portrait, et puis ce message qui se met à défiler : "la Fnac présente ses condoléances aux proches de Steve Jobs ainsi qu'à l'ensemble de ses collaborateurs". Alors là ! j'avais pas vu un truc aussi con depuis "les choristes" avec Jugnot.
   Un film que j'ai jamais vu d'ailleurs... n'empêche, ils me les brisent menu avec leur Steve Jobs. J'ai pas souvenir que la FNAC ait fait autant de foin pour la mort de Cloclo (1). Et Cloclo, ça avait autrement plus de gueule.

(1) Claude François, surnommé Cloclo, né le 1er février 1939 à Ismaïlia en Egypte et mort accidentellement le 11 mars 1978 à Paris, est un chanteur populaire français des années 1960 et 1970. (sources : Wikipédia)

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire